Mines immenses, à ciel ouvert, pas loin de chez nous !

Pouvez-vous deviner la surface de ces mines à ciel ouvert qui ne se trouvent pas très loin de chez nous ?

Réponse : pas moins de 35 km2 !
C’est près 7 km sur 5 km.
Et elles vont encore s’agrandir au fur et à mesure des années.

Et leur profondeur ? Jusqu’à 300 m !

Ces mines se trouvent à Hambach, dans la Rhur, en Allemagne, entre Aix-la-Chapelle et Cologne.

Ce sont des mines de lignite.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Hambach_(mine)

En voici des extraits.

La mine de Hambach est une mine de lignite à ciel ouvert située entre Niederzier et Elsdorf, enRhénanie du Nord-Westphalie (Allemagne). Elle est exploitée par RWE Power, une filiale de RWE. Ouverte en 1978, la mine a actuellement une superficie de 33,89 km ² et doit, à terme, atteindre 85 km ². C’est la mine à ciel ouvert la plus profonde par rapport au niveau de la mer : le fond de la fosse est en dessous du niveau de la mer (293 m).

Elle est riche en sulfure (danger pluies acides), mais celle de la Rhénanie en est pauvre.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Lignite

Le lignite est une roche sédimentaire composée de restes fossiles de plantes (vient de Lignine). C’est une roche intermédiaire entre la tourbe et la houille.

Le lignite étant par ailleurs riche en sulfure, il cause des pollutions responsables de pluies acides.

Le lignite est un combustible fossile non renouvelable qui, lors de sa combustion et ce au même titre que le pétrole ou le gaz naturel d’extraction, rejette du dioxyde de carbone. La teneur en soufre du lignite dépend fortement de l’origine du gisement. Il existe des gisements relativement pauvres en soufre, le gisement rhénan en fait partie.

Et l’Allemagne en est le 1er producteur mondiale !

L’Allemagne est en 2011 le premier producteur mondial (16,5 % de la production mondiale) dont 89 % est brûlé pour produire de l’électricité, assurant 25 % de la production électrique allemande. Les autres grands pays producteurs sont la Chine (12,7 %), la Russie (7,3 %), la Turquie (6,5 %), les États-Unis (6,3 %) et l’Australie (6,1 %)5.

En Allemagne, le groupe RWE-RHEINBRAUN, filiale du holding RWE, en extrait environ 100 millions de tonnes par an dans trois mines à ciel ouvert dans la Rhénanie-du-Nord-Westphalie(entre CologneAix-la-Chapelle et Mönchengladbach). Ces mines sont celles de Hambach I, Inden I et II et Garzweiler I, qu’il est prévu d’exploiter jusque vers 2050, malgré leur contribution à l’émission de gaz à effet de serre. Les pelleteuses descendent jusqu’à 450 mètres de profondeur dans des excavations de plusieurs kilomètres de large. Les engins avancent en creusant d’un côté et en comblant de l’autre, ce qui explique que la mine se déplace dans le pays.

Jetez un coup d’oeil à ce très beau reportage qui allie l’industrie à l’art (de la photographie aérienne) sur ce beau et intéressant site de Parafly.be.

L’ascenseur funiculaire de Strépy-Thieu, le plus grand du monde !

L’ascenseur funiculaire de Strépy-Thieu est un ascenseur à bateaux qui permet de franchir une dénivellation de 73 mètres.

Il est actuellement le plus grand ascenseur à bateaux du monde.

Il remplace désormais six ouvrages, les quatre ascenseurs à bateaux du Canal du Centre et deux écluses.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Ascenseur_funiculaire_de_Str%C3%A9py-Thieu

Les ascenseurs à bateaux du canal du Centre sont quatre ascenseurs à bateaux hydrauliques construits en Belgique entre1888 et 1917.

Ils permettent de compenser ensemble une dénivellation de 66 mètres.

Les ascenseurs à bateaux du canal du Centre font partie du patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1998.

Des huit ascenseurs à bateaux de ce type construits fin du xixe et début du xxe siècle, les quatre du canal du Centre sont les seuls fonctionnant encore avec leur machinerie et leur mécanisme d’origine.

Depuis 2002, l’usage de ces ascenseurs est limité à la navigation de plaisance.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Ascenseurs_%C3%A0_bateaux_du_Canal_du_Centre

2013, année du Serpent

Le 23 janvier 2012, commençait à Nhâm Thìn, 壬辰, l’année du Dragon
laquelle le 10 février 2013, laisse sa place à Quý Tỵ, 癸巳, l’année du Serpent.

Le nouvel an vietnamien correspond globalement au nouvel an chinois mais il en diffère cependant sur quelques points. Le nouvel an vietnamien présente aussi des traits qui lui sont propres. Il n’est pas inutile de préciser cela car depuis quelques années les mass media occidentaux manifestent de l’intérêt pour « un nouvel an chinois » gommant tous les particularismes et associant cette fête à une astrologie à quatre-sous étalée dans les journaux et magazines dits « grand public ».

Le lễ tết nguyên đán, plus généralement connu sous le nom abrégé de Tết (ou tết cả ), peut être traduit par la fête de la saison première de l’année [N1]. Il s’agit d’une fête comparable à celle du nouvel an occidental mais, ceci expliquant le décalage, dans un calendrier luni-solaire.

Lire la suite sur :

http://geza.roheim.pagesperso-orange.fr/html/tet.htm

Des photos et encore des photos …

Même sans comprendre le vietnamien, vous pouvez admirer la très grande collection de belles photos sur ce site :

http://tinmung.net/CuocSongMuonMau/

Et voici quelques liens directs :

Xin mời xem các trang mạng (links) về hình ảnh và thắng cảnh đẹp sau đây: