Ponctuation avec les citations ou phrases incluses dans un texte

Règles en ligne

Voici les règles et les exemples que j’ai trouvés sur l’article suivant :
http://www.bt-tb.tpsgc-pwgsc.gc.ca/btb.php?lang=fra&cont=1422

Phrase incomplète incorporée à une autre phrase

  • Dans la préface, l’auteur évoque « les deux solitudes qui forment le Canada ».
  • « Les deux solitudes qui forment le Canada » est évoqué par l’auteur dans la préface.
  • Qu’entendez-vous par l’expression « zone de rusticité » ?

Phrase complète incorporée à une autre phrase

Citation se terminant normalement par un point
  • Que pensez-vous de l’affirmation selon laquelle « les jeunes sont des acheteurs exigeants » ?
  • Disons que « rien ne sert de courir; il faut partir à point » n’a jamais été un de ses proverbes favoris.
Citation se terminant par un point d’exclamation, un point d’interrogation ou des points de suspension
  • Il a terminé son discours en posant la question « serez-vous prêts ? ».
  • A-t-il vraiment posé la question « serez-vous prêts ? » ?
Fragment de phrase et phrase complète
  • L’auteur ajoute que, dans notre métier, « il faut douter. C’est le début de la sagesse. »

Citation interrompue par une incise

  • « Combien de temps avons-nous, ont-ils demandé, pour réaliser le projet ? »
  • « Rien ne sert de courir », lui dit-il tout à coup le plus sérieusement du monde, « il faut partir à point. »
  • « Ce n’est que partie remise », a-t-il déclaré.
  • « Pourquoi ce refus ? », demanda-t-il.

Phrase complète introduite par un deux-points

  • Il a lancé : « Ce n’est que partie remise », puis il a quitté la tribune.
  • Dans un sondage, on a demandé aux gens : « Croyez-vous que la catastrophe aurait pu être évitée ? »
  • Il a crié : « Au secours ! » avant de sauter par-dessus bord.
  • Avant de s’éteindre, elle a murmuré : « Adieu, mes enfants… »
  • Est-ce vous qui avez dit : « Un tiens vaut mieux que deux tu l’auras » ?
  • Pourquoi a-t-on demandé aux gens : « Croyez-vous que la catastrophe aurait pu être évitée ? »
  • Qui a crié : « Au secours ! »
  • Qui a crié : « Au secours » ?

REGLES DEDUITES PAR DUNG

Voici les règles que j’ai déduites et simplifiées avec un seul exemple commun.

Avec les deux points

Je dis : « Ces règles sont bien compliquées »

Je dis : « Ces règles sont bien compliquées ! »

Je dis : « Ces règles sont bien compliquées… »

Je dis : « Pourquoi ces règles sont-elles si compliquées ? »

Sans les deux points

Je dis que « ces règles sont bien compliquées »

Je dis que « ces règles sont bien compliquées ! »

Je dis que « ces règles sont bien compliquées… »

Je dis que « pourquoi ces règles sont-elles si compliquées ? »

Au début de la phrase

« Ces règles sont bien compliquées », me suis-je dit.

« Ces règles sont bien compliquées ! », me suis-je dit.

« Ces règles sont bien compliquées … », me suis-je dit.

« Pourquoi ces règles sont-elles si compliquées ? », me suis-je dit.

« Ces règles sont bien compliquées » est la conclusion de mes recherches.

 

 

Le français est particulièrement bizarre …

-Cinq capucins, ceints de corps et sains d’esprit, portaient sur leurs seins le seing du Saint-esprit !!!

Curieux notre français, n’est – il pas ?

 

Homographes/homophones… 

On appelle ceci des « Homographes non homophones »
> > > > Car ces mots s’écrivent de la même façon mais se prononcent autrement suivant le sens….
> > > > Pauvres Flamands qui apprennent le français !
> > > >
> > > > En français : deux mots composés des mêmes lettres se prononcent toujours de la même façon !
> > > > En êtes – vous bien sûr ?
> > > > Voici quelques exemples d’homographes de prononciations différentes !
> > > >  

> > > > Sortant de l’abbaye où les poules du couvent couvent, je vis ces vis.
> > > > Nous portions nos portions, lorsque mes fils ont cassé les fils.
> > > > Je suis content qu’’ils vous content cette histoire.
> > > > Mon premier fils est de l’’Est, il est fier et l’’on peut s’’y fier.
> > > > Ils n’ont pas un caractère violent et ne violent pas leurs promesses, leurs femmes se parent de  fleurs pour leur parent.
> > > > Elles ne se négligent pas, je suis plus négligent.
> > > > Elles excellent à composer un excellent repas avec des poissons qui affluent de l’’affluent.
> > > > Il convient qu’elles convient leurs amis, elles expédient une lettre pour les inviter, c’’est un bon expédient.
> > > > Il serait bien que nous éditions cette histoire pour en réaliser de belles éditions.

 

Voyons aussi  aussi quelques exemples d’homographes de même prononciation :

Cette dame qui dame le sol.

Je vais d’abord te dire qu’elle est d’abord agréable.
A Calais, où je calais ma voiture, le mousse grattait la mousse de la coque.
Le bruit dérangea une grue, elle alla se percher sur la grue.
On ne badine pas avec une badine.
En mangeant des éclairs au chocolat à la lueur des éclairs…
En découvrant le palais royal, il en eut le palais asséché.
Je ne pense pas qu’il faille relever la faille de mon raisonnement.

Voici l’exemple le plus extraordinaire de la langue française !
(mots de sens différent mais de prononciation identique)
Le ver allait vers le verre vert

1. Le plus long palindrome de la langue française est « ressasser » – On peut donc le dire dans les deux sens. .

2. « Squelette » est le seul mot masculin qui se finit en « ette »

3. « Institutionnalisation » est le plus long lipogramme en « e » – C’est-à-dire qu’il ne comporte aucun « e ».

4. L’anagramme de « guérison » est « soigneur » – Et vice et versa.

5. « Où » est le seul mot contenant un « u » avec un accent grave Il a aussi une touche de clavier à lui tout seul.

6. Le mot « simple » ne rime avec aucun autre mot.

Tout comme « triomphe », « quatorze », « quinze », « pauvre », « meurtre », « monstre », « belge », « goinfre » ou « larve ».

7. « Endolori » est l’anagramme de son antonyme « indolore » – Ce qui est paradoxal.

8. « Délice », « amour » et « orgue » ont la particularité d’être de genre masculin et deviennent féminin à la forme plurielle.

Toutefois, peu sont ceux qui acceptent l’amour au pluriel.

9. « Oiseaux » est, avec 7 lettres, le plus long mot dont on ne prononce aucune – des lettres : [o], [i], [s], [e], [a], [u], [x]

10. « Oiseau » est aussi le plus petit mot de langue française contenant toutes les voyelles.

Drôle de langue …

1.  Le plus long palindrome de la langue française est « ressasser »
On peut donc le dire dans les deux sens. Mais il y en a de plus courts, comme « kayak ».

2.  « Squelette » est le seul mot masculin qui se finit en « ette ».

3.  « Institutionnalisation » est le plus long lipogramme en « e ».
C’est-à-dire qu’il ne comporte aucun « e ».

4.  L’anagramme de « guérison » est « soigneur ».

5.  « Où » est le seul mot contenant un « u » avec un accent grave
Il a aussi une touche de clavier à lui tout seul !

6.  Le mot « simple » ne rime avec aucun autre mot.
Tout comme « triomphe », « quatorze », « quinze », « pauvre », « meurtre  , « monstre », « belge », « goinfre » ou « larve ».

7.  « Endolori » est l’anagramme de son antonyme « indolore », ce qui est paradoxal.

8.  « Délice », « amour » et « orgue » ont la particularité d’être de genre masculin et deviennent féminin à la forme plurielle.
Toutefois, peu sont ceux qui acceptent l’amour au pluriel. C’est ainsi !

9.  « Oiseaux » est, avec 7 lettres, le plus long mot dont on ne prononce aucune des lettres : [o], [i], [s], [e], [a], [u], [x].
« Oiseau » est aussi le plus petit mot de langue française contenant toutes les voyelles. Eh oui !

Quel est le genre de « gens » ?

Voici bien un exemple « tordu » de l’orthographe française : comment accorder les adjectifs liés au mot « gens » …

Règles générales

- Tout adjectif ou pronom placés AVANT « gens » sont féminins

– de bonnes gens
– les gentilles gens
– les fières gens
– quelles gens
– n’importe quelles gens
– telles gens
– toutes les bonnes et gentilles gens

- Tout adjectif ou pronom placés APRES « gens » sont masculins

– les gens mauvais sont rejetés par Dieu
– ces gens gentils avec lesquels j’ai parlé
– des gens fiers que j’ai observés

Règles particulières (les exceptions)

- Tout adjectif ou pronom placés JUSTE AVANT « gens » et terminés par un E sont masculins ainsi que les adjectifs et pronoms qui les précèdent

– les honnêtes gens
– tels braves gens
– tels gentils, bons et braves gens
– quels honnêtes gens
– n’importe quels honnêtes gens
– tous ces braves gens

Voir aussi l’article sur les mots « épicènes » :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Épicène 

- L’adjectif TOUT placé sans autres adjectifs AVANT « gens » est masculin

– tous les gens
– tous ces gens

Avez-vous bien compris ? Alors allez sur le site suivant pour faire un exercice de révision :

http://www.francaisfacile.com/exercices/exercice-francais-2/exercice-francais-33165.php