Le premier restaurant sous-marin d’Europe

Baptisé UNDER, ce projet sera le premier restaurant sous-marin d’Europe, mais également un récif artificiel pour l’étude et la protection de la vie marine !

Cette fascinante structure de béton qui s’enfonce dans la mer dévoile à l’intérieur une salle de restaurant, immergée à 5m sous la surface et s’ouvrant sur la Mer du Nord grâce à une immense vitre en acrylique.

Voir la suite de l’article sur Ufunk.net.

Alternatives aux programmes payants ?

AlternativeTo est un site bien utile : il donne une liste alternative aux programmes payants.

Par exemple vous désirez dessiner en vectoriel et que vous ne voulez pas invertir dans un programme payant tel que l’illustre Illustrator, alors demandez au site AlternativeTo à trouver des programmes alternatifs gratuits, tels InkScape, CorelDraw ou Canvas.

https://alternativeto.net/

Emails suspects ! Que faire ?

 

Chaque jour, nous sommes nombreux à être victimes de faux mails. Par ces mails de phishing, les auteurs tentent de nous extorquer des informations personnelles, des données bancaires ou encore de contaminer notre ordinateur privé ou professionel.

 

Vous tombez facilement dans le panneau ou, au contraire, vous êtes un as dans l’art de détecter les moindres signes d’une arnaque? 

Faites le test du phishing

OU

Transférez votre mail suspect à suspect@safeonweb.be

ET

Et lisez les conseils du site SafeOnWeb.

Yayoi Kusama, un pois parmi d’autres

Yayoi Kusama (88 ans en 2017) est une artiste contemporaine japonaise, avant-gardiste, peintre, sculptrice et écrivain.

Voici un extrait de l’article complet sur Wikipedia.

Le pois, sa marque de fabrique, est venu à elle lors de ses premières hallucinations avant d’être un « outil visuel ». Elle en recouvre tout ce qui l’entoure, même les êtres humains et les animaux dans certaines de ses performances. L’artiste exprime ainsi son concept de « self-obliteration ». Kusama craint la disparition de l’individualité, elle ne veut pas que l’être humain ne soit qu’un pois parmi d’autres pois.

« Nous sommes plus que de misérables insectes dans un univers incroyablement vaste. »

Mais elle insiste aussi sur le fait que ces pois représentent la connexion entre l’Homme et la Nature. L’Homme ne ferait qu’un avec l’univers. Kusama reproduit ces pois, fruits de sa névrose aux sens multiples, pour exprimer, est-on tenté de dire, tantôt l’angoisse de l’oblitération de l’individualité, tantôt le désir d’oblitération afin de ne faire qu’un avec l’univers.

Elle explique: « J’avais en moi le désir de mesurer de façon prophétique l’infini de l’univers incommensurable à partir de ma position, en montrant l’accumulation de particules dans les mailles d’un filet où les pois seraient traités comme autant de négatifs. […] C’est en pressentant cela que je puis me rendre compte de ce qu’est ma vie, qui est un pois. Ma vie, c’est-à-dire un point au milieu de ces millions de particules que sont les pois. »